fr en
Fondation PSA Peugeot Citroën Un monde en mouvenement

Déposez

un projet

Épicerie solidaire : une aide ponctuelle en cas de coup dur

24.07.2015

L’AEC (Association des Équipements Collectifs) les Escourtines, située en zone urbaine sensible et en quartier prioritaire politique de la ville dans le 11arrondissement de Marseille, bénéficie désormais, grâce à la Fondation, d’un véhicule frigorifique pour approvisionner son épicerie solidaire.

L’association a créé en juin 2014 une épicerie solidaire, avec l’aide de l’ANDES*. La Fondation a participé au financement d’un Peugeot Partner frigorifique, utilisé pour la « ramasse », c’est-à-dire pour récupérer à la banque alimentaire et dans le supermarché partenaire les produits qui sont ensuite revendus dans l’épicerie.

L’association s’adresse aux personnes dont le reste-à-vivre par jour (ce qu’il reste du salaire une fois toutes les charges payées) est compris entre 4 et 12 € et qui ont besoin d’une aide ponctuelle. L’épicerie solidaire permet à ces personnes d’acheter des produits de consommation courante (alimentaire, produits d’hygiène, d’entretien, produits pour bébés) à 10 ou 30 % de leur prix usuel.

Nathalie Clément, coordinatrice de l’épicerie explique : « la volonté de l’équipe était de donner un coup de pouce, pour une période très courte, à des personnes rencontrant un accident de parcours ». L’accès à l’épicerie est limité à 6 mois, car le magasin est pensé comme une béquille en cas de difficulté financière ponctuelle et non comme une aide sur la durée, qui est du ressort des associations d’aide d’urgence, comme les Restos du cœur. Les bénéficiaires de l’épicerie ne sont en effet pas pris en charge par ces associations qui aident généralement des personnes dont le reste-à-vivre est inférieur à 4 €.

Pour pouvoir utiliser les services de l’épicerie sociale, les bénéficiaires doivent impérativement avoir un projet à financer (règlement d’une dette, projet en lien avec l’emploi, achat important, etc.). En dépensant moins, grâce à l’épicerie, pour faire leurs courses, ils peuvent économiser pour réaliser ce projet. Nathalie Clément cite l’exemple d’un homme : « il avait pu acheter un véhicule très peu cher mais il ne pouvait pas payer sa carte grise et il n’y a pas d’aide pour ça ». Grâce à l’épicerie, il a pu mettre de l’argent de côté pour la payer. Nathalie poursuit : « Cela peut être pour des dettes locatives ou des factures impayées, l’économie faite sur les courses permet [aux bénéficiaires] de respecter un échelonnement qui aurait été trop important pour eux sans cette aide ». L’accès à l’épicerie est renouvelable 3 mois si la somme économisée après 6 mois n’est pas suffisante pour financer le projet.

Outre l’aide financière que représente l’épicerie, c’est aussi un lieu de cohésion et d’insertion sociale. Pour faire de cette épicerie, un véritable espace de solidarité et d’échange, l’AEC les Escourtines y organise différents ateliers, notamment des cours de cuisine enfants-parents une fois par mois.

 

* Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires

Fermer
Créer un compte utilisateur
*Champs obligatoires
Déjà inscrit ?
Mot de passe oublié ?
*Champs obligatoires
Fermer
Mot de passe oublié ?
Entrez ci-dessous l'email renseigné lors de la création de votre compte utilisateur,

votre mot de passe y sera envoyé.
*Champs obligatoires

##MESSAGE##


ok

##MESSAGE##


ok

##MESSAGE##


ok

##MESSAGE##


Retour à l'accueil

##MESSAGE##


ok

##MESSAGE##


ok

##MESSAGE##


ok

##MESSAGE##


ok
Fermer
Fermer

Attention
vous n’avez le droit de voter que pour un seul projet en compétition

Pour voter pour ce projet, merci de remplir les champs suivants :

Votre demande a bien été prise en compte. Vous allez recevoir un email afin de valider votre vote.

Retournez à la page

##MESSAGE##


ok